ZAC Sansonnet


Metz (57)

Maître d’ouvrage : Metz Habitat Territoire
Programme : 27 logements locatifs sociaux collectifs + intermédiaires + individuels
Equipe : Ginko Ingénierie TCE
Budget : 3,09 M€
Surface : 2.149 m²
Planning : Concours 2012
Type : Neuf
Mission : Mandataire
Autre : BBC-effinergie®
Ce projet de 27 logements locatifs sociaux pour Metz-Habitat-Territoire est situé à Metz (57) dans la ZAC Sansonnet. Cette ZAC vise la transformation d’une friche urbaine enclavée et partiellement inondable en un quartier attractif participant à une redynamisation urbaine des quartiers nord. L’objet est de concilier densité et ambiance urbaine avec des paysages de vergers sur parcellaires lamellaires. L’ilot sur lequel s’implante le projet fait transition entre les pavillons aux grands jardins de la route de Lorry et les futurs petits collectifs situés de l’autre coté de la rue Louis Bertrand prolongée. Bien positionné, il trouve facilement ses liens avec le déjà-là, la rue Louis Bertrand et une liaison piétonne historique. De plus, il bénéficie de la proximité du parc, il borde une piste cyclable bilatérale et intègre deux vergers. 
 
L’émergence de l’habitat intermédiaire a brouillé les frontières entre logements individuel et collectif. Proposer une diversité de logements, c’est proposer une diversité de surfaces et de loyers, mais également une diversité d’usages. On ne s’approprie pas un jardin de manière identique s’il est clos, mitoyen, s’il donne sur voie publique, sur espaces collectifs ou sur verger. Notre proposition met la valeur d’usage au centre du projet. Diversifier les usages, c’est diversifier les identités, ce qui enrichit la mixité. Notre proposition vise à créer différentes identités au sein de l’ilot, chacune ayant sa propre intériorité, sa face cachée et sa face montrée. Nous proposons d’implanter des maisons particulières (duplex en R+1) le long de la rue Lucien Quarante, des maisons verticales (duplex en R+2) le long de la rue Louis Bertrand prolongée, des maisons sandwich (flats en R+1) sur voie privée et des logements bateau (collectifs en R+1, R+2) sur verger. Le projet vise autant une inscription dans l’histoire maraîchère du lieu (vergers de fruitiers, murs de pierre, multiplicité des cheminements piétons) qu’une inscription dans l’histoire de faubourg (juxtaposition de formes urbaines formant un certain désordre, maisons individuelles, maisons accolées, petit collectif, boxes de garages isolés). Les deux tiers du stationnement sont gérés en garage à la parcelle. Le complément est mutualisé en parking aérien intégré dans un traitement paysager, combinant cheminements piétons, espaces verts collectifs, jardins stockant ainsi que 3 placettes : la première au croisement des rues Louis Bertrand / Lucien Quarante, possède un statut quasi public (mobilier urbain et parterre planté). Elle marque l’entrée de la ZAC et dégage une vue diagonale sur le verger et le cœur d’ilot arboré. Une deuxième place est implantée entre les jardins de deux maisons verticales. Celle-ci a un statut plus résidentiel et constitue à la fois une centralité pour les résidents et une percée visuelle vers le cœur d’ilot depuis la rue Louis Bertrand prolongée. Enfin, un troisième espace minéral, en relation avec cette place, distribue le stationnement mutualisé. Il est traité qualitativement, constitue un parvis minéral au nord des logements bateau et affirme son statut de zone de rencontre (piéton/véhicule) en s’implantant dans la continuité de la percée visuelle de cœur d’îlot.
 


Agence Prinvault Architectes / 27 rue David d’Angers / 75019 Paris / / Tél : +33 (0)1 42 06 05 21