Immeuble La Fabrik


Alfortville (94)

Maître d’ouvrage : LOGIAL
Programme : Pôle numérique/communication + 6 logements accession
Equipe : MDetc + Bethac + Ibat
Budget : 1,51 M€
Surface : 719 m²
Planning : Livraison 2015
Type : Neuf
Mission : Mandataire (Base)
Autre : THPE® - Habitat & Environnement
Livrée en 2015, cette opération située sur la place Salvador Allende à Alfortville (94) regroupe La Fabrik (lieu dédié au numérique), les bureaux du pôle-communication de la Ville, ainsi que 6 logements collectifs en accession. L'immeuble forme une articulation entre un tissu de faubourg et une vaste opération d’aménagement des années 80. Point de rencontre entre 2 morphologies urbaines, le bâtiment d’angle propose d’établir un dialogue entre l’échelle des constructions de faubourg et les grands objets flottants postmodernes situés sur la place.

Le nouveau PLU ne permettant pas de dégager une surface de plancher suffisamment grande pour réaliser l’ensemble du programme de la Maître d’Ouvrage, nous y dérogeons et nous appuyons sur un article du Code de la Construction autorisant la reconstruction à l’identique d’un bâtiment détruit ou démoli depuis moins de dix ans : le gabarit du bâtiment s’insère donc exactement dans le gabarit d’un bâtiment du 19e siècle démoli en 2009. « Seuls » ont changé l’organisation du plan, le programme, les matériaux ainsi que le dessin des façades.

A RDC, La Fabrik permet d’organiser différents types d’évènements (projections, conférences, expositions) grâce à des systèmes d’accrochage, de diffusion et d’éclairages évolutifs. A R+1, le pôle-communication de la Ville d’Alfortville regroupe, des bureaux pour les journalistes et responsables de services ainsi qu’un studio d’enregistrement pour web-radio. La façade du RDC est entièrement vitrée avec un mur rideau respirant permettant une occultation par store intégrés et une ventilation naturelle de la paroi en triple vitrage (confort d’été). Les 2 derniers niveaux du bâtiment regroupent 6 logements type T1/T2/T3. Les façades maçonnées sont percées de deux types de baies : une baie verticale faisant lien avec l’architecture typique de faubourg et une baie large rappelant l’architecture postmoderne de la place.

Bien que de taille modeste, cette opération réussi à combiner un Equipement Recevant du Public, des bureaux (Code du travail) et des logements. Plus de 80 ans après la rédaction de la Charte d’Athènes dont l’un des objectifs était de séparer dans l’espace les lieux de l’habitat, les lieux du travail et les lieux du loisir, il est encore difficile aujourd’hui de combiner des programmes différents au sein d’une même opération. Pourtant, assurer de la mixité fonctionnelle, c’est fabriquer des morceaux de ville plus riches et plus sensibles, vecteurs de plus d’intensité urbaine.

Crédit photos: Martin Argyroglo


Agence Prinvault Architectes / 27 rue David d’Angers / 75019 Paris / / Tél : +33 (0)1 42 06 05 21