Ecole du Clos Perrine


Mannevillette (76)

Maître d’ouvrage : Ville de Mannevillette
Programme : 1 classe + réfectoire
Equipe : Huet & Havard + Auxitec
Budget : 0,36 M€
Surface : 171 m²
Planning : Livraison 2006
Type : Extension
Mission : Mandataire (Base + OPC)
Autre : RT2005
Réceptionnée en 2006, cette opération d’extension d’un groupe scolaire est située en centre-bourg de Mannevillette (76), commune de 800 habitants à proximité du Havre. Comme dans de nombreuses agglomérations, ce village voit sa population sensiblement augmenter depuis plusieurs années au dépend de celle de la ville centre. La mairie décide en 2004 de créer une classe complémentaire : initialement, notre mission porte sur la réhabilitation du premier étage inoccupé de l’école primaire construite début 20e siècle mais nous constatons vite que la mise aux normes de l’édifice implique un investissement couteux (3.100€ht/m²). La mairie nous demande alors d’étudier un projet de construction neuve et de compléter l’ensemble existant constitué de trois bâtiments implantés en « U » et organisés autour d’une cour s’ouvrant sur l’espace public. 
 
Comment compléter ce plan en « U » par une quatrième partie sans fermer l’ouverture sur la rue, ni trop empiéter sur l’espace de la cour? Nous proposons un projet s’implantant au fond de la parcelle, dans un espace résiduel situé au croisement de la rue d’Estouteville et de la rue des Tennis. La commune nous demande alors de réfléchir à l’intégration d’une extension de la cantine/garderie, devenue également trop petite, puis d’un nouveau préau. Nous dessinons un bâtiment plus vaste, occupant tout l’espace résiduel de ce fond de parcelle. Ce projet est particulièrement intégré au contexte puisque son plan s’adapte exactement au carrefour en épousant la courbure de la voie. Seules les fondations et la dalle sont en béton. La structure poteau/poutre est en bois ainsi que le bardage (mélèze laissé naturel). Tout d’abord, cette technique de construction est économique. Ensuite, cela permet la réalisation d’un chantier rapide en 7 mois, ce qui limite ainsi les désagréments pour les occupants. En réponse à la pression foncière, certaines petites communes de grandes et moyennes agglomérations ont parfois un réflexe naturel de repli sur des valeurs rurales et régionalistes, fermant ainsi la porte à l’architecturale contemporaine. Ici, ce n’est pas le cas. En traitant cette pointe arrondie de parcelle, à la croisée des chemins, c’est finalement l’ensemble du groupe scolaire qui se découvre une nouvelle image. 
 


Agence Prinvault Architectes / 27 rue David d’Angers / 75019 Paris / / Tél : +33 (0)1 42 06 05 21