120 logements

Résidence Petite Pierre - Paris (75)

Maître d’ouvrage:
HSF
Programme:
Résidence sociale
Equipe :
Poulingue+Prinvault+Dream+Ginko
Budget :
10,5 M€ht
Surface:
3.321 m²
Planning:
Concours 2022
Type:
Neuf
Mission :
Architecte associé
Item supplémentaire:
RE2020-NF Habitat HQE

Le projet consiste à démolir un Foyer de travailleurs migrants obsolète situé au 5/7 rue de la Petite Pierre à Paris et à reconstruire une résidence sociale de 120 logements autonomes compose 87 T1 et  33 T1’. Il s’insère dans un quartier combinant petits immeubles faubouriens aux façades rythmées par la régularité des fenêtres et des architectures plus éclectiques. Le parti consiste à réinterpréter les codes de ce bâti faubourien en implantant le bâti à l’alignement sur rue et en limites sur mitoyen avec un façade sur rue comportant une verticale de hauteur de 15,83m (L=P+4m) et une oblique de pente 2/1 de 4,5m. La peau du bâtiment est composée de tuiles de terre cuite naturelles en étage et de brique de même coloration au RDC et RDJ portant l’identité d’une construction simple et pérenne. La teinte claire des tuiles répond aux enduits et parements blancs des bâtiments voisins. La baie se compose d’une fenêtre en bois avec 2 ouvrants et un fixe lui conférant un caractère domestique, d’un coffre de volet roulant en bois, d’un habillages de baie en aluminium et de discrets garde-corps en serrurerie. Le bois apporte une touche chaude et colorée en façade. Le socle sur rue présente différents nus de façades (modénatures de briques) qui viennent enrichir la séquence urbaine.

 

L’accès à la résidence se fait par un hall généreux et lumineux distribuant le bureau de gestion stratégiquement positionné à l’entrée du bâtiment, le bureau des résidents, la laverie, la lingerie, l’atelier et le local vélo. Les locaux techniques (OM et transfo) sont quant à eux uniquement accessibles par la rue. Ce hall donne accès directement à un escalier desservant, à Rez-De-Jardin, 5 salles communes, des sanitaires publics, les vestiaires du personnel, la bagagerie, ainsi que des locaux techniques (chaufferie, local courant fort, archives). Les logements sont desservis sur 7 niveaux par un ascenseur et chaque niveau en étage comporte un logement PMR. Le projet compte 5 T1 et 4 T1B à RDC,  15 T1, 3 T1B et 1 T1B PMR en étage courant et 7 T1, 8 T1B et 1 T1B PMR en attique. Afin d’offrir une respiration et un moment de pause privilégiée au personnel, nous avons choisi de positionner l’espace du personnel en toiture en lien direct avec un roof-top qui leur est dédié. Ils pourront profiter d’une vue à 360° sur les toits de l’est parisien.

 

Le projet prévoit une structure bois traditionnelle (poteau-poutre-solivage), à l’exception du noyau, des voiles contre mitoyens et de l’infrastructure prévus en béton. Sur 7 étages, les poteaux-poutres bois axés de 2,66cm supportent des solives bois de dimensions modestes (16x8cm) axées de 40cm. Ce principe structurel simple est plus économe en bois qu’un plancher en CLT imposant de poser du massif sur l’ensemble des niveaux : il faut savoir décarboner avec frugalité. Cette simplicité de mise en œuvre facilite de surcroit un approvisionnement local, et permet de construire moins cher. Une chape acoustique, un faux plafond en BA13 posé sur cavaliers acoustiques et un remplissage des 2/3 du vide entre solives par un isolant assurent l’isolement acoustique.

 

Le projet vise l’obtention de la certification NF Habitat HQE (Profil économie circulaire), du label bâtiment bio sourcé, du label BEPOS Effinergie 2017, le respect de la RT 2012, de l’arrêté du 20 avril 2017 (niveau E3/C1), des objectifs du Plan Climat Paris et l’anticipation de la RE 2020 et. Il va même au-delà en atteigant un niveau E3C2. Les 24kg/m²sdp de bois (structure + isolants biosourcés) qui atteignent un niveau C2 au lieu de C1, les panneaux photovoltaïques fabriqués en France, la perméabilité à l’air renforcée et les grandes baies qui favorisent l’apport calorifique, permettent d’atteindre un BBIO = 36.7 ≤ BBIOmax (72 points) soit un gain de plus de 49%. Le déphasage des façades biosourcées, les volets roulants et les ouvrants à la française garantissent le respect des critères de confort estival. Cette enveloppe performante  permet d’opter pour un chauffage électrique sans impacter l’objectif E3. Un système de Pac Facteur 7 permet de limiter les consommations liées à l’ECS avec une récupération de chaleur sur eaux grises. Le système permet d’atteindre les objectifs visés de performances énergétiques par une Consommation d’énergie primaire (Cep) comprise entre 7 et 12 kWhep/m²SHON-RT.an. Cette basse consommation énergétique entraîne ainsi jusqu’à 60% de réduction du coût d’exploitation du m³ d’eau chaude sanitaire.